Confrontation Crytek Vs CIG ! Who’s won ?!

Crytek Vs Cig

Bien le bonjour à tous, sous espèce desevoluer que vous êtes ! Vous en avez surement entendu parler, Crytek, la société créatrice et détentrice des droits du Cryengine, créatrice temporaire de chômage suite à la fermeture de plusieurs de leurs studio et accessoirement à la limite de ce retrouver sur la paille ( big up à Ezio 😉 ), viens de lancer ça propre monnaie virtuel portant le doux nom murement réfléchis de CryCash !

Cette superbe société très intègre tente aujourd’hui d’intenter un procès à CIG, pour les motifs suivants:

  • RSI/CIG pouvait utiliser le CryEngine pour un jeu, pas deux (Squadron 42 et Star Citizen sont maintenant vendus séparément).
  • RSI/CIG devaient utiliser exclusivement CryEngine et coller des logos CryEngine un peu partout mais depuis fin 2016 RSI a adopté Lumberyard (un dérivé de CryEngine développé par Amazon) et a viré les logos CryEngine.
  • RSI/CIG étaient censés partager avec Crytek les bugs qu’ils trouvaient dans le CryEngine.
  • RSI/CIG ont exposé le code source du CryEngine dans les vidéos « Bugsmashers » et Faceware (qui permet de lire les expressions faciales) a aussi eu accès au code source

 

Roberts space industries, est-il encore besoin de les présenter ? L’entreprise qui nous fait rêvé depuis plus de 5 ans, qui nous offres une opportunité de rejoindre un lieu qui nous à tous fait le lever les yeux au moins une fois ! Un univers tellement vaste qu’il nous donne le tournis rien qu’en imaginant l’étendu des possibilités qui pourront s’offrir à nous au sein même de cet univers !

Chris roberts ! Cet homme à l’origine de très grand titre du space opéra ( wing commander… ), qui à su s’entourer de très grand noms dans l’industrie que ce soit du cinéma ou du jeux vidéo, pour développer ce qui paraît être un projet fou, mais tellement ambitieux.

 

Je vous laisse apprécier l’article de Polygon à ce sujet:

Crytek le créateur du moteur de jeu CryEngine attaque en justice l ‘équipe derrière la création de Star Citizen pour une rupture de contrat. Cette affaire, saisie à la cours de justice de Californie, à la possibilité d’interrompre le développement du jeu qui a commencé il y a plus de 5 ans et qui a tenus plusieurs de ses promesses auprès des backers.

L’affaire place sur le banc des accusés Cloud Imperium Games (CIG) et Robert Space Industrie (RSI). Les deux entreprises ont été fondées par Chris Roberts, le créateur de la franchise Wing Commander.

Comme nous l’avons expliqué en Octobre, le projet Star Citizen est en passe de créer 2 jeux de qualité AAA : un MMO référant à l’univers persistant (Star Citizen) et un jeu solo Squadron 42. Crytek explique dans sa plainte que l’utilisation du CryEngine 3 pour les deux produits correspond à une rupture de contrat.

En décembre 2016 CIG et RSI ont annoncés qu’ils abandonnaient le CryEngine 3 en faveur du Lumberyard d’Amazon. Mais la plainte déposée par Crytek explique que ce n’est pas le cas. En se basant sur le matériel marketing de CIG et RSI, qui montre des lignes de code sur des écrans et qui indiquerais alors que le jeu tourne, du moins en partie, sous CryEngine 3.

Ce qui rend l’affaire d’autant plus complexe est que la solution Lumberyard d’Amazon repose, en fait, sur une version CryEngine dont Amazon a fait l’acquisition.

L’affaire s’oriente également sur le fait que CIG et RSI auraient supprimés, de manière non appropriée, le logo CryEngine lorsque le jeu commençait à prendre de l’ampleur. De plus l’équipe n’aurait pas divulguer les modifications apportées au CryEngine 3 comme les termes du contrat le stipulaient.

Mais la plainte ne s’arrête pas là, comme nous l’avons rapporté en 2016, CIG et RSI ont commencés à vendre Star Citizen et Squadron 42 comme deux jeux distincts. Crytek affirme que les deux jeux utilisent le même code, ce qui constitue une utilisation de leur moteur pour deux jeux et représente donc une autre rupture de contrat.

Crytek demande un dédommagement pour les pertes directes et indirectes et une injonction permanente pour empêcher CIG et RSI « de continuer de posséder ou d’utiliser leur travail sous copyright », ce qui pourrais signifier une étude de près sur un jeu incroyablement complexe.

Polygon a contacté l’équipe de Star Citizen, Crytek et Amazon pour plus d’informations.

MISE A JOUR : Suite à la publication de cette affaire, un représentant de CIG et RSI a répondu avec le commentaire suivant :

« Nous sommes au courant de la plainte déposée par Crytek auprès de la cours américaine de justice [,,,] CIG n’utilise plus le CryEngine depuis un moment maintenant, depuis que nous avons changé pour le Lumberyard d’Amazon. Cette plainte est injustifiée et nous nous défendrons vigoureusement contre Crytek incluant le remboursement de tous les frais engagés dans cette affaire. »

 

Ci dessous la plainte original:

https://www.scribd.com/document/367101474/Crytek-v-CIG

Leave a Comment

X
X
X